Pourquoi la transition énergétique est un secteur porteur d’embauche ?

Publié le : 07 juin 20224 mins de lecture

De nos jours encore, la production d’énergie repose, en grande partie et partout dans le monde, sur les énergies fossiles tels que le pétrole, le charbon, le gaz naturel. Toutefois, les ressources fossiles ne sont pas inépuisables et leur combustion génère d’importants gaz à effets de serre comme le dioxyde de carbone qui sont à l’origine du réchauffement climatique. Selon les études menées sur le sujet, la production d’énergie constitue la principale source d’émission de gaz à effets de serre dans le monde, devant l’industrie et le transport. Désormais, pour faire face au changement climatique, la tendance est d’inciter tout un chacun, surtout les sociétés, dans une transition énergétique qui permet de réduire la consommation d’énergie de manière progressive et significative. Le basculement vers l’utilisation d’énergies renouvelables constitue ainsi un atout à exploiter de sorte qu’il s’agisse d’un secteur d’avenir aux embauches durables.

La transition énergétique, une filière d’avenir

Face à l’importante croissance des besoins énergétiques, tous les métiers liés à la transition énergétique constituent, sans aucun doute, des porteurs d’emplois, et ce dans différentes disciplines dont les champs clés se trouvent dans le bâtiment, l’industrie et le transport. Dans le bâtiment, les projets de rénovation ou de construction engendrent le recrutement et l’intégration de chefs d’équipes, de chargés d’affaires, de conseillers, de techniciens, d’ouvriers qualifiés pour réaliser, par exemple, des travaux d’isolation des murs, de la toiture, des fenêtres, des portes, de la ventilation, etc. De ce fait, le secteur des énergies renouvelables apparaît être un créateur d’emplois non seulement pour le développement et le montage de projet mais également dans l’installation d’équipements ou la maintenance.

Des opportunités en masse à saisir

Pour l’année 2022, il a été annoncé que le secteur de la transition énergétique prévoit des embauches en masse partout ailleurs. Rien qu’en France, on a besoin d’embaucher environ 10.000 salariés dont une bonne moitié d’ingénieurs selon le SERCE, le Syndicat des entreprises de la transition énergétique. Et la Fédération des Services Energie Environnement (FEDENE) ajoute qu’on estime devoir recruter 10.000 autres salariés face à une demande qui explose et l’évolution des réglementations. En tout, il est envisagé d’embaucher environ 20.000 salariés, dont un bon nombre de cadres, pour pouvoir rendre effectifs les projets de transition énergétique prévus.

Les profils sollicités

Les ingénieurs sont actuellement très recherchés dans ce secteur innovant mais cela ne signifie pas que les titulaires d’autres diplômes moins importants ne sont pas convoités. Effectivement, les activités de maintenance, par exemple, nécessitent une grande main d’œuvre. Ceci dit, les embauches requièrent différents profils et différents niveaux suivant les postes proposés. Il faut savoir que le numérique se trouve de plus en plus au cœur des métiers d’aujourd’hui et de demain puisque les métiers demanderont plus de programmation et donc plus d’innovation. A cela s’ajoute le profil d’ingénieur d’études, d’Energy manager ou de chargés d’affaires qui sont également très convoités. Bien évidemment, les salaires proposés sont très motivants ! 

Plan du site